Ecoclope

Nos démarches

ecoclope avance !

Nos actions d’aujourd’hui conditionnent le monde de demain. Alors pour un monde plus propre et plus sain pour nos enfants : 

ecoclope, j’adopte !

Tourne et hop ! 
ecoclope, c’est du propre.

Ci-dessous, vous trouverez les démarches que nous entreprenons pour mener à bien notre projet.

Le dialoque est engagé avec le Gouverneur du district de Yamoussoukro

Nous avons entamé un dialogue avec Monsieur Augustin THIAM, gouverneur du district de Yamoussoukro, District d’Abidjan, Côte d’Ivoire.

Date de mise en ligne : 07-04-2020

Lettre Ouverte au Président de la République

Nancy, février 2020.

Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République Française, 

Je m’appelle Yassine Chorfi-Witte, j’habite à Nancy. Je me permets de venir vers vous en tant que lauréat du concours Lépine 2010 pour l’innovation Ecoclope.

Ecoclope, de quoi s’agit-il ?

Ecoclope est un outil vertueux pour les fumeurs, protégé par un brevet depuis 2007. Il a pour vocation de lutter contre la pollution due aux jets de mégots de cigarette dans l’espace public.

Ecoclope, c’est une réserve quotidienne de cigarettes au format de poche à emmener partout :

  • écologique : cendrier hermétique récupérateur de mégots, 
  • automatique : coupe-cigarette, 
  • économique : stockage des cigarettes entamées,
  • pratique : briquet électronique incorporé.

Décliné en deux versions cylindrique ou rectangulaire, délivré avec des poches de recyclage pour les mégots, Ecoclope permet au fumeur d’adopter les gestes essentiels pour protéger notre environnement et maîtriser sa consommation.

En effet, la pollution due aux jets de mégots sur la voie publique est un véritable fléau. Avec 16 millions de fumeurs dans notre pays et plus de 70 milliards de cigarettes fumées chaque année, ce sont des milliers de tonnes de ces déchets toxiques qui s’accumulent dans les égouts et dans la nature. Ils provoquent une pollution massive des eaux en pesant sur le coût de leur traitement et ravagent les forêt, car ils sont parfois à l’origine de nombreux incendies : une authentique gabegie, chiffrée à plusieurs centaines de millions d’euros, supportée par les contribuables.

D’où le concept d’Ecoclope et le projet de fabriquer cet objet à grande échelle.

Mon action, démarrée en 2007, se poursuit aujourd’hui

Le business plan est construit autour d’une structure associative à but non-lucratif. Les prototypes ont été réalisés, la fabrication, en France, est dans les starting-blocks : fournisseurs, montage, réseau de distribution. Selon nos études, plusieurs dizaines de salariés pourraient être embauchés pour réaliser et vendre Ecoclope. En effet, notre évaluation du projet porte sur la vente d’environ 1 million d’Ecoclope (5 % des fumeurs) au cours des 2 premières années. Les plans et prototypes de l’Ecoclope sont prêts, le projet de fabrication (fournisseurs, montage, distribution) est en cours d’affinage. 

Pour concrétiser le projet Ecoclope, un financement d’un million d’euros serait nécessaire avec :

  • des financements participatifs, 
  • des concours bancaires,
  • des fonds publics.

Quant aux fumeurs qui ne disposeraient pas de l’outil Ecoclope, il serait utile de prévoir la collecte des mégots par des « bornes » judicieusement placées dans les villes et dont le contenu sera orienté vers la filière de recyclage existante.

C’est là que les pouvoirs publics peuvent intervenir. 

Aussi, je garde l’espoir que vous saurez prendre en compte, Monsieur le Président de la République, le bien-fondé de ma démarche, et sollicite votre soutien pour le projet Ecoclope.

En tout état de cause, je me tiens à votre entière disposition pour toute information ou échange sur ce sujet. 

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie de recevoir, Monsieur le Président de la République, l’expression de ma considération respectueuse. 

Yassine CHORFI-Witte

Le Financement participatif pour aider le développement industriel du projet Ecoclope est ouvert sur:ecoclope.com

Lettre Ouverte au Président de la République - Février 2020 101 Ko

Nom du fichier : 200127 Lettre Ouverte au Président de la République.pdf

Pas de module PDF dans votre navigateur. Vous pouvez télécharger le fichier en cliquant sur son nom ci-dessus.

Lettre Ouverte au Président de la République

Date de mise en ligne : 04-02-2020

Opération Nationale Vigilance Propreté

Rédaction et proposition au gouvernement du texte de loi Opération Nationale Vigilance Propreté, qui revêt des caractères préventifs et répressif. Il s’articule sur 17 articles.

Plan ONVP
Opération Nationale Vigilance Propreté

Proposition d’un texte de loi pour l’amélioration de l’état de propreté des
Espaces Naturels et Urbains et  pour veiller au maintien, au respect de la propreté sur le sol français.

 

Préambule

Vu une condition sanitaire devenue inquiétante dans notre Pays et au nom de la sauvegarde de notre patrimoine énergétique : nous considérons que nous sommes désormais tombés dans un état d’urgence et nous nous donnons pour mission de miser toute notre énergie, nos ressources, à cette cause totalement déplorable. 

C’est pourquoi le Plan ONVP (Opération Nationale Vigilance Propreté) qui a pour objectif principal de permettre un retour à une propreté exemplaire sur notre territoire a été pensé.

L’intégralité du contenu de l’ONVP a été délivré au  gouvernement, transmis à l’ensemble de nos élus ainsi qu’aux médias.

Le Plan ONVP s’articule sur 17 articles clairement définis.

Au cours de cette mission, employons-nous à atteindre d’autres objectifs dans la perspective permanente du devoir civique. Ici et maintenant, interpelons les consciences. 

Dès aujourd’hui, invitons chaleureusement nos parlementaires, Mesdames et Messieurs les députés, à débattre dans l’hémicycle de ce grave problème sanitaire parce qu’au-delà des priorités se trouve désormais l’état d’urgence.

La campagne de communication de l’Association Ecoclope va donc se poursuivre autour de l’Opération National Vigilance Propreté, o

Il est par ailleurs très utile de rappeler que l’équation économique du traitement des eaux usées devient extrêmement compliquée à résoudre, compte tenu de ce phénomène récurent du jet de mégot. Il est également nécessaire de souligner que cette pollution engendre un véritable prétexte à tous les abus et que par ailleurs, en France, chaque année, trente mille hectares de notre patrimoine boisé disparaissent en fumée, la cigarette en est la cause dans 55 % des cas. Rappelons aussi que la cigarette génère chaque année plus de 2,3 million de tonnes de déchets industriel dont 209 000 tonnes sous forme de déchets chimique. Le mégot est donc classé agent polluant numéro 1.
 

fficiellement lancée depuis la Foire Internationale de Paris en 2010.

 

Rappelons que l’eau, source de vie, est le miroir évocateur de notre patrimoine énergétique.

Rappelons également que la France est placée sous ultimatum par Bruxelles puisqu’elle se doit de procéder à la remise à niveau de l’ensemble de ses stations d’épuration et que désormais elle est contrainte de devoir payer des amandes à Bruxelles.

Souhaitée par le Président de la République, La charte de l’Environnement à été adoptée le 28 février 2005 par le Parlement réuni en congrès à Versailles, avec plus de 95 %  des suffrages exprimés.

La charte de l’Environnement intégrée au bloc constitutionnel place désormais les principes de sauvegarde de notre patrimoine énergétique au même niveau que ceux des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, reconnaît les droits économiques et sociaux du préambule de 1946. La Charte indique notamment à chacun le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé, le droit d’accéder à l’information détenue par les autorités publiques et le droit de participer à l’élaboration des décisions publiques ayant une incidence sur l’environnement.

Si ce texte accorde des droits à chacun il impose aussi des devoirs. Chacun doit ainsi contribuer à la préservation et à l’amélioration de l’environnement et, le cas échéant, contribuer à la réparation des dommages qu’il a causé. Par ailleurs, les autorités publiques sont tenues d’appliquer le principe de précaution et de promouvoir un développement durable.

Enfin, le texte de l’article 34 de la Constitution a été modifié afin de confier au législateur la détermination des principes fondamentaux de la préservation de l’environnement. L’élévation au rang constitutionnel de principes à finalité environnementale.

Exemple : (prévention, précaution, responsabilité) va permettre de donner une assise juridique plus forte à certains instruments nécessaires à la politique publique dans le domaine de l’environnement.

Synopsis

À l’heure où l’écologie, la pollution, les sujets liés à l’emploi sont de tous les discours, de toutes les décisions politiques ou économiques et conformément aux articles 1-2-6-7-8 et 9 de la Charte de l’Environnement, nous tenons à apporter notre contribution pour la sauvegarde de notre patrimoine énergétique et de nos équilibres environnementaux. Les champs d’applications de cet ONVP s’appuient sur des paramètres à la fois préventifs et répressifs. Les avantages de ce Plan d’Actions qui s’articulent sur seize articles sont nombreux. 

Les principaux objectifs fixés doivent permettre de répondre à un problème sanitaire sans précédent (pollution caractérisée de nos espaces de vie, qualité de nos eaux, incendies de forêts, récurrence notoire des gestes d’incivilité et de la malpropreté en générale) pour qu’enfin, l’on puisse observer un retour à une propreté exemplaire sur notre territoire. 

Cette action devra s’opérer sur une thématique territoriale nationale.

Le Plan ONVest également un vecteur d’encouragements au développement d’une véritable politique commune en matière de propreté de nos espaces naturels et urbains, tout en favorisant de manière très large l’émergence de plusieurs emplois dans un élan de culture civique et humaniste.

« Il s’agit là d’une avancée décisive pour notre avenir, ainsi que pour celui de nos enfants et petits-enfants ».

Descriptif détaillé du Plan L’ONVP

Article 1 : Donner aux fumeurs les moyens de pouvoir se débarrasser proprement de leurs déchets. Par là même, les inviter à adopter une bonne conduite en supprimant le geste anarchique du jet de mégots.

Article 2 : Mener une Campagne Nationale d’informations préventives sur la propreté de nos espaces naturels et urbains, avec un rappel chiffré sur les dégâts collatéraux liés aux jets mégots notamment et autres détritus toxiques, ainsi que sur la gabegie insensée engendrée par les dégâts collatéraux dus aux jets de mégots chiffrée à plusieurs centaines de millions d’euros ! 

Article 3 : Organiser des sorties scolaires régulières sur le thème « Vigilance Propreté » dont l’objectif servirait à initier les enfants à la ville propre par le biais de programmes ludiques. 

Article 4 : Dans tous les lieux publics et privés : écoles – collèges – lycées – arrêts de bus – gares – aéroport – autoroutes – structures commerciales – bars – brasseries – restaurants – hôtels – Hôpitaux – lieux de manifestations événementiels – stades de football - parcs d’agréments et jardins d’enfants… Afficher en Rappel du Devoir Civique, La Charte de l’Environnement, en y spécifiant le montant de l’amende encourue par tout contrevenant. 

Article 5 : Inviter les dépositaires de l’autorité publique à veiller au maintien et à l’application stricte de la loi relative à la lutte contre les gestes d’incivilités et de la malpropreté.

Article 6 : Renforcer le volet répressif, créer un outil juridique qui permettre de condamner plus efficacement. Seule la contrainte à devoir exécuter des travaux d’intérêts généraux pourras calmer les récalcitrants et ainsi les rappeler à leur devoir civique. Placer cette responsabilité sous l’autorité du Préfet de Police, ceci aurait le mérité d’éviter l’encombrement des tribunaux, la démarche serait plus rapide et donc plus efficace.

Article 7 : Assujettir les responsables de débits de boissons et tout autres espaces ouvert au public y compris les grandes surfaces ayant pignon sur rue à prendre leurs responsabilités envers le maintien d’un état de propreté sur le périmètre extérieur à leurs commerces et surtout de procéder à l’installation de cendriers extérieurs.

Article 8 : Pour l’aménagement du mobilier urbain : il est souhaitable de prévoir un remplacement progressif des poubelles circulaires ainsi que des containers à destination des produits recyclables au profit d’un mobilier fabriqué avec des matériaux qui répondent bien aux normes de sécurité en matière d’incendies. Cette option présente surtout l’avantage de mieux lutter contre les fréquents actes de vandalisme (feux de poubelles et de containers).

Article 9 : Dans ce prolongement : impliquer les communautés de communes pour l’installation de poubelles, de cendriers en suffisance, bornes à récupération de mégots sur tous les parcours qui le nécessitent pour se conformer à la demande des usagers, de l’opinion publique, qui pointe du doigt l’insalubrité notoire de nos villes et s’accorde à penser que la propreté de nos espaces de vie doit pouvoir s’étendre au-delà des seuls endroits touristiques.

Article 10 : Distribuer des sacs destinés au conditionnement des mégots. Ces sacs doivent être munis d’étiquettes nominatives afin de permettre le bon déroulement d’un tirage au sort mensuel récompensant quelques heureux gagnants. En clair, organiser un loto du recyclage pour permettre d’obtenir de l’attractivité sur ce plan.

Article 11 : Astreindre les constructeurs d’immeubles, de petits ou de grands ensembles, d’indiquer dans leur cahier des charges l’implantation en sous-sol de containers permettant le tri sélectif des déchets ménagers et prévoir des zones destinées au compostage de détritus alimentaires. 

Article 12 : Créer la BIENU (Brigade d’Inspection des Espaces Naturels et Urbains).

  • Cette brigade doit-être formée d’agents assermentés ayant le pouvoir de dresser des procès-verbal.
  • Confier à ces agents la charge et le devoir d’intervenir sur tous les sites pollués, tant urbains que naturels. Aussi, permettre à la BIENU de pouvoir procéder à des contrôles réguliers sur les tâches confiées aux agents municipaux responsables du nettoyage des espaces urbains et du ramassage des ordures ménagères. 

Article 13 :Mettre en place une application qui permettrait aux citoyennes et aux citoyens de signaler à la BIENU la découverte d’un site pollué.

Article 14 Pour plus de pragmatisme, à l’instar de la loi mise en place pour répondre aux problèmes des troubles du voisinage, il est fondamental de permettre aux citoyennes et citoyens, de disposer d’un recours auprès des autorités publiques dans le cas où ils seraient victimes de gestes d’incivilité. 

Nous pensons en particulier à ces gens totalement irrespectueux, qui, sans scrupule, n’hésitent pas à jeter des détritus par leur fenêtre au détriment du respect de leurs voisins et à l’encontre de toutes précautions sanitaires.

Article 15 : Fédérer à cet effort commun pour le respect et le retour à la propreté de nos espaces de vie, toutes personnes disponibles placées sous le régime de l’obligation d’effectuer des travaux d’intérêt général, nos SDF ainsi que nos migrants.

Article 16  : Enfin, pour renforcer ce dispositif : un appel à bénévoles est envisageable. Ce qui permettrait d’atteindre les objectifs fixés d’un retour à Une Propreté Nationale Exemplaire sur notre sol dans un délai raisonnable pour qu’enfin la France, notre pays, puisse devenir exemplaire en matière de propreté et ainsi refléter à l’étranger une image digne de nos valeurs !

Article 17  : Décréter une Journée Nationale sur le thème « Vigilance Propreté »

Programme ONVP 2007-2020 124 Ko

Nom du fichier : Programme ONVP 2020 1c.pdf

Pas de module PDF dans votre navigateur. Vous pouvez télécharger le fichier en cliquant sur son nom ci-dessus.

Missive à nos élus et candidats

Transmission de 36.000 mails aux 36.000 Députés et Maires de France pour les sensibiliser sur cet épineux problème environnemental et sanitaire, aussi les rappeler à leurs devoirs citoyens conformément aux grandes lois de la Charte de l’Environnement.

 

Mesdames, Messieurs les Députés et Maires de France,
Mesdames, Messieurs les candidats aux élections municipale,

 

Je m’appelle Yassine Chorfi-Witte, réside à Nancy, je m’adresse à vous en tant qu’auteur-inventeur, président fondateur de l’Association Ecoclope, lauréat du Concours Lépine 2010 pour l’innovation Ecoclope et initiateur du Plan ONVP.

Ecoclope est un outil vertueux pour les fumeurs qui a pour vocation de lutter contre la pollution des mégots de cigarettes sur l’espace public.

Pour remédier à ce problème récurrent de pollution galopante, mon équipe et moi-même nous développons un programme lourd et complexe qui revêt des caractères politiques, économiques, écologiques, sanitaires et préventifs, dans un élan humaniste pour servir l’intérêt général.

Sur ce sujet, j’organise une campagne intense de communication afin de tenter d’interpeller la conscience collective sur les innombrables gestes d’incivilités, sur le coût exorbitant généré par les dégâts collatéraux dus aux jets de mégots qui polluent massivement nos eaux, compliquant largement l’équation économique de leur traitement ainsi que sur les nombreux incendies ravageurs de nos forêts.

Je souhaite également sensibiliser l’ensemble de nos élus sur la gabegie insensée de plusieurs centaines de millions d’euros engendrés par cette regrettable pollution et fatalement supportée par le contribuable.

A ce propos, j’ai publié une Lettre Ouverte au Président de la République.

C’est aussi visible qu’un phare dans la nuit, cette insalubrité nationale, jette clairement l’opprobre sur notre nation et laisse à nos touristes ainsi qu’à l’opinion public qui s’accorde à la pointer du doigt, l’héritage d’une désagréable impression de malpropreté !

Notre France, qui autrefois brillait d’exemples sur la scène internationale, se voit aujourd’hui dépossédée de son si remarquable prestige.  Ce qui est caractéristique d’une évolution contestable.

Notre plus grand mal, est que l’humanité, a brisée les liens avec la nature, rompant ainsi l’équilibre fondamental qui assure sa permanence.

Nous ne pouvons plus continuer encore longtemps à entretenir l’illusion qu’une telle pollution soit une option possible que je qualifierai de désastreuse et révoltante quand on pense aux innombrables priorités en souffrance que l’on pourrait largement financer avec cet argent honteusement dilapidé !

Je pense en particulier à nos jeunes, parfois désespérés et au perpétuel calvaire quotidien que doivent malheureusement endurer nos étudiants !

Devant le triste panorama de cette fâcheuse condition, je garde l’espoir que vous, nos élus, vous saurez enfin prendre en compte la portée et l’étendue de ce grave et très coûteux problème d’insalubrité et que vous saurez prendre les sages décisions à y apporter.

En commençant par procéder à l’installation de bornes à récupération de mégots dans toutes nos villes et mener une grande campagne nationale d’informations et de prévention sur le thème Vigilance Propreté avec un rappel des grandes lois fixées par la Charte de l’Environnement qui a valeur constitutionnelle et intégrée au bloc de constitutionnalité : décision numéro 2008-564 DC du 19 juin 2008 et 2014-394 QPC du 7 mai 2014.

Projet de loi constitutionnelle numéro 992 enregistré à la présidence de l’Assemblé Nationale le 27 juin 2003.

Ainsi, nous ferons de ce déchet, en l’orientant vers une filière de recyclage existante (GoMégots) une ressource profitable à tous.

Par ailleurs, pour que mon projet aboutisse, le soutien de nos amis journalistes ainsi que celui des députés et Maires de France est indispensable.

Vous l’avez compris, plutôt que de maudire ce déplorable constat d’insalubrité nationale qui obscurcit notre société, je préfère allumer une chandelle. Ce projet majeur, salué au plus haut niveau de l’état est capital pour l’intérêt général.

Enfin, je serai ravi de pouvoir échanger avec vous sur ce sujet tout en vous apportant mes compétences.

Dans l’attente de vos réponses, recevez, Mesdames et Messieurs les députés et Maires de France, Mesdames et Messieurs les candidats, mes respectueuses salutations.

 

→ Financement participatif pour aider au développement industriel d’Ecoclope sur: ecoclope.com

Soyez les bienvenu-e-s sur cet espace de communication. 

 

Notes :

  • Je capitalise aujourd’hui plus de 64 000 heures de travail avec un investissement personnel considérable de plus de 90 000 euros sur ce beau projet citoyen qui doit servir avant tout l’intérêt général.
  • Je suis en relation avec 87 rédactions : télévisions, presse écrite et radios, couvrant ainsi l’ensemble du territoire avec le précieux appui de l’AFP. Ecoclope est désormais dans les starting-blocks.
  • J’insiste sur la nécessité absolue de sensibiliser et rappeler à leurs devoirs nos élus, plus particulièrement en ce qui concerne les articles mentionnés dans la Charte de l’Environnement, qui je le rappel, place les principes de sauvegarde environnementale au même rang que ceux de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. Que cette charte qui confère des droits, oblige aussi à des devoirs et qu’elle a été votée à l’unanimité par le gouvernement réunis en congrès à Versailles.

Ecoclope - Lettre aux élus et Candidats